CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Culture scientifique > Événements

Des escargots pour évaluer la qualité de l’environnement

Comment les escargots peuvent-ils aider à préserver la qualité de l’environnement ?

L’exploitation à outrance des ressources naturelles et les émissions de con­ta­mi­nants qui en découlent sont plus que jamais des menaces fortes pour l’environnement et les sociétés humaines. Face à la dégradation de la qualité des milieux, la communauté scientifique et les autorités publiques doivent se doter d’outils capables de répondre aux enjeux de préservation de l’environnement d’aujour­d’hui et de demain. Au-delà de la simple détection de substances nocives dans le sol ou l’eau, il est nécessaire de mieux comprendre leur devenir dans les éco­systèmes et leurs impacts poten­tiels, sur la faune notamment. Mais comment y parvenir ? Des chercheurs du laboratoire Chrono-environnement développent depuis plusieurs années des méthodes d’évaluation de la qualité de l’environnement en utilisant des organismes dits bio-indicateurs. Parmi eux, l’escargot s’avère être un modèle particulièrement pertinent pour les milieux terrestres. En effet, sa situation à l’interface sol-plante-atmosphère, sa large répartition géographique et sa capacité de réponse en font un candidat intéressant pour l’évaluation des risques liés à la pollution, qu’elle soit d’origine industrielle, minière ou agricole.
À l’aide de différents exemples et cas d’étude, Frédéric Gimbert présentera les tenants et aboutissants de son domaine de recherche, l’écotoxicologie, et comment les escargots peuvent aider les scientifiques, les gestionnaires et les législateurs à préserver la qualité de notre environnement.

Frédéric Gimbert est enseignant chercheur en écotoxicologie à l’université de Franche-Comté

Des escargots pour évaluer la qualité de l’environnement
Petit Kursaal, Besançon
30 octobre, 20 h
Entrée gratuite
Grand public

publié le , mis à jour le