CNRS UFC
Connexion Indicateurs de recherche Agenda Annuaire

Culture scientifique > Interviews

Campagnols et prédateurs

Une interview de Patrick Giraudoux, professeur émérite d’écologie à Chrono-environnement, invité de Sciences en lumière

Les campagnols peuvent atteindre des densités élevées avec des fluctuations de population pluriannuelles de grande amplitude. Ils sont à la base de riches communautés de prédateurs dans les réseaux trophiques tempérés et arctiques. Cela les place au cœur de conflits de gestion où la protection des cultures et les préoccupations sanitaires sont souvent soulevées contre les problèmes de conservation. Un suivi de 20 ans décrit les effets de grandes variations des populations de campagnols prairiaux sur les densités et les apports alimentaires théoriques quotidiens des prédateurs de campagnol. Nos résultats montrent comment la communauté des prédateurs réagit aux variations de proies de grande amplitude, l’effet de la diminution d’usage agricole des rodenticides, et comment cette communauté s’est réorganisée avec l’augmentation d’un prédateur dominant, ici le renard roux, qui a probablement eu un impact négatif sur les populations de lièvre, de chat sauvage d’Europe et de chat domestique. Ces résultats indiquent également quel sous-ensemble des espèces de prédateurs peut jouer un rôle clé dans le contrôle des populations de campagnols dans la phase critique de faible densité des campagnols des prairies. Cette étude fournit une base empirique pour des actions mieux ciblées de gestion de la faune et de contrôle des populations de campagnols, et montre pourquoi cette gestion implique un dialogue factuel et constructif, basé sur la preuve, sur ses objectifs et les options retenues, entre toutes les parties prenantes de ces socio-écosystèmes.

publié le , mis à jour le