CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Formation > Offres stage, thèse et postdoc

Offre de Post-doctorat, Hydrologie, Villeurbanne

Modélisation hydrologique de l’impact des techniques de rétention des eaux pluviales à la source - projet Conscequans
Niveau : Post-doctorat

Durée du contrat : 18 mois
Début du contrat : à partir de mai 2019
Date limite de candidature : 30 mars 2019

Contexte
Les communautés urbaines promeuvent l’utilisation et la mise en place de systèmes alternatifs de gestion des eaux pluviales à la source (ouvrages de types noue, parking infiltrant, puits d’infiltration, chaussée réservoir, tranchée, toiture végétalisée, etc.) permettant d’infiltrer, de retenir et/ou de retarder les eaux de pluie afin d’éviter la saturation des réseaux et les rejets dans les milieux récepteurs. Cependant, l’état des connaissances est encore limité sur l’impact de la généralisation des pratiques à l’échelle d’un bassin versant, leur robustesse sur le long terme dans un contexte de changement climatique, et la quantification de l’effort à consentir pour une désimperméabilisation réussie.
Le projet Conscequans (2019-2020), financé par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse, a pour objectif d’analyser et quantifier le rôle des techniques alternatives sur les différentes composantes du cycle de l’eau à l’échelle d’un bassin versant urbanisé et sur le long terme, dans un contexte de changement global, en s’appuyant sur des outils de simulation numérique et les données expérimentales acquises sur les sites OTHU de l’Ecocampus et du bassin versant de l’Yzeron et lors de projets de recherche antérieurs (programmes Micromegas1 et AVuPUR2 notamment).

Sujet du post-doctorat
L’objectif du post-doctorat est de contribuer au projet Conscequans en mettant en oeuvre la stratégie scientifique du projet qui repose sur des simulations hydrologiques à double échelle. D’une part il s’agit de construire des modélisations détaillées sur le long terme de différents types d’ouvrages (noue, tranchée, chaussée à structure réservoir, bassin de rétention) dans l’outil CANOEHYDROBOX (Ross et al., 2011) d’INSA-DEEP ; et d’autre part, à partir des modélisations précédentes, de dériver des paramétrisations simplifiées qui seront intégrées dans le modèle hydrologique distribué périurbain J2000P d’Irstea (Labbas et al., 2015). Ce dernier modèle sera ensuite utilisé pour la réalisation de simulations selon différents scénarios de gestion des eaux pluviales et de changement global.

Offre_Post-doc

publié le , mis à jour le