CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Formation > Offres stage, thèse et postdoc

Offre de stage Master 2, Hydrologie, Environnement, Ecologie, Biogéochimie, Besançon

Variabilité 3D et temporelle des flux de carbone sur la tourbière active de Frasne : comment les gradients hydroécologiques contraignent-ils les échanges de gaz à effet de serre ?

Laboratoire Chrono-environnement, UMR 6249 CNRS/UFC, 16 route de Gray, 25000 Besançon

Description du projet : La zone active de la tourbière Frasne-Bouverans constitue un site exceptionnel illustrant les services socio-écosystémiques rendus par les tourbières. Cette zone de 7 ha située dans un complexe de tourbières de 300 ha est le siège d’une turfigénèse depuis environ 8000 ans. Le stockage de carbone et d’eau dans un tel système est lié à la combinaison de conditions hydroclimatiques (grandes quantités de précipitations, répartition régulière) géomorphologiques (présence d’un sous-sol peu perméable constitués de dépôts fluvio-glaciaires situés dans un synclinal régional) et écologiques (végétation hautement spécialisée, par exemple bryophytes du genre Sphagnum) particulières. Les perturbations passées et actuelles (drainages et changements climatiques en particulier) peuvent cependant impliquer des altérations hydrologiques qui devraient modifier les fonctions de stockage d’eau et de C, et donc déclencher d’éventuelles rétroactions positives (émissions de gaz à effet de serre, principalement sous forme de CO2) aux changements climatiques. Pour évaluer les relations entre processus hydroécologiques et biogéochimiques, ce stage consistera à mesurer gaz à effet de serre (CO2, CH4) de flux (en utilisant un analyseur portable) sur la plateforme scientifique de la tourbière, selon :
(1) un gradient horizontal entre zone « humide » au centre de la tourbière et zone plus sèche en bordure du système ;
(2) un gradient « climatique » entre placettes non perturbée et placettes artificiellement soumise à un réchauffement induit (Open-top chambers)
(3) un gradient vertical entre les couches de tourbe superficielles et profondes.
Les données collectées seront analysées dans le cadre de conditions hydrologiques (niveau de la nappe phréatique), physico- chimiques (O2, Eh, T, conductivité électrique), écologiques (nature de la végétation, présence / absence de chambre à ciel ouvert) à évaluer liens possibles entre ces facteurs et les flux de GES. Ces données seront complétées par des données acquises par une tour de flux Eddy installée sur le site depuis juillet 2018 afin d’évaluer l’évolution temporelle de ces flux à l’échelle du site dans des situations météorologiques / écologiques contrastées. Les données acquises devront ensuite être explorées au travers d’approches statistiques et de modélisation (e.g., ANOVA , analyse en composantes principales, analyses de séries chronologiques, analyses de régression).

Profil recherché : Etudiant(e) en Master 2 Hydrologie, Environnement, Ecologie, Biogéochimie. Le/ La candidat(e) doit avoir une forte motivation à effectuer un travail de terrain dans des conditions météorologiques variables, doit être capable de travailler avec une équipe pluridisciplinaire (hydrogéologie, biogéochimie, pédologie, écologie), et être une source de propositions pour aborder le travail et les questions scientifiques. De bonnes compétences en communication et en rédaction seront appréciées. Des connaissances en analyse de données via par exemple R ou Python ne sont pas obligatoires mais seraient un atout.

Bourse et durée de stage : 555 euros par mois pendant 6 mois (février-juillet ou à convenir)

Les candidats intéressés sont invités à envoyer un CV et une lettre de motivation.
Contacts :
guillaume.bertrand2 chez univ-fcomte.fr
alexandre.lhosmot chez univ-fcomte.fr

Pour en savoir plus :
- 1ère Journée technique sur la tourbière de Frasne
- Service National d’Observation des Tourbières

publié le