CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Formation > Offres stage, thèse et postdoc

Offre de thèse, écologie, Avignon

Proposition de sujet de thèse Université d’Avignon et Pays de Vaucluse
Contrat Doctoral 2018-2021

Gestion du carpocapse du pommier : impact des changements climatiques sur la lutte contre Cydia pomonella dans les vergers de Provence

Laboratoires d’accueil :
- Equipe « Biomarqueurs, Environnement, Santé », IMBE/UAPV
- Unité « Plantes et Systèmes Horticoles », INRA
- Station expérimentale La Pugère

Descriptif du projet :
Les changements climatiques déjà enregistrés et ceux annoncés ont et auront vraisemblablement des conséquences majeures sur le fonctionnement des agroécosystèmes et sur leur gestion, via des effets directs sur les organismes et sur les interactions entre espèces. Ces effets pourraient néanmoins varier selon les modes de conduite des cultures, en particulier s’il existe des effets croisés entre élévation des températures et exposition à des produits phytosanitaires. Cette hypothèse est d’autant plus importante pour les productions utilisant une quantité élevée de pesticides, comme les vergers qui couvrent 40 000 ha en région PACA et représentent une des principales productions de la région.
Nous proposons d’étudier au cours de ce doctorat les effets des changements climatiques annoncés sur les différents modes de lutte utilisés contre le principal ravageur des vergers de pommiers, le carpocapse Cydia pomonella, dans un contexte régional. Les modes de gestion étudiés seront la régulation biologique par conservation des ennemis naturels, la lutte biologique classique, l’utilisation de phéromones sexuelles, de biopesticides et d’insecticides chimiques. Le travail réalisé s’intéressera aussi bien aux mécanismes biochimiques et physiologiques impliqués qu’à l’étude des traits d’histoire de vie et des comportements du carpocapse et de ses ennemis naturels en réponse aux changements climatiques et aux modes de lutte considérés.
Grâce à des travaux empiriques et des travaux de modélisation, cette approche globale devrait permettre (1) de déterminer comment les populations soumises ou non aux biopesticides et insecticides chimiques évolueront en situation de réchauffement climatique, et (2) d’évaluer leurs conséquences sur la dynamique ravageur-ennemis naturels et donc sur le contrôle biologique.

Profil du candidat :
Master 2 en Ecologie, Agrosciences, Entomologie agricole, Ecotoxicologie.

Modalité de dépôt de candidature :
Adressez par mail votre CV, une lettre de motivation ainsi qu’1 ou 2 lettres de recommandation de responsables de stages et/ou responsables pédagogiques avant le 22 mai 2018 aux adresses suivantes :
- joffrey.moiroux chez univ-avignon.fr
- myriam.siegwart chez inra.fr

publié le