CNRS UFC
Connexion Agenda

Personnes > Annuaire

RICHARD Hervé

Retour vers ma page annuaire {PNG}

Mon programme de recherche est centré sur la reconstitution de l’évolution de la végétation et du climat des 20 derniers millénaires à partir de l’analyse des grains de pollen et des spores conservés dans les sédiments lacustres, palustres et tourbeux. J’ai privilégié les problématiques concernant particulièrement les relations entre les sociétés humaines successives et leur environnement au cours des huit derniers millénaires.
Ces recherches s’articulent autour de trois thèmes principaux :
* établissement de référentiels anciens et actuels, et utilisations multiples du pollen ;
* étude de l’évolution des relations entre les peuplements humains, la végétation et le climat ;
* recherches sur les causes des variations des paysages agrosylvopastoraux anciens.
Sur la totalité de mon parcours professionnel, j’ai appliqué et encouragé les recherches résolument pluridisciplinaires à l’image de ma formation universitaire à l’interface entre Sciences Humaines (DEA et thèse de 3ème cycle en Protohistoire et Histoire des Sociétés Antiques) et Sciences de l’environnement (HDR en Biologie des Populations et Ecologie), les supports de mes publications, et les spécialités des 22 thèses que j’ai encadrées ou co-encadrées (11 Sciences de la vie et de l’environnement, 9 Archéologie préhistorique, 2 Géologie).
Ces activités se sont d’abord concentrées sur le Massif jurassien (français et suisse) et les Alpes du nord. J’ai appliqué ces méthodes d’approche dans d’autres pays, notamment le Mexique, la Patagonie chilienne, la Syrie. Aujourd’hui, ces recherches concernent d’autres milieux en France et en Suisse, comme dans d’autres pays étrangers (Groenland et Croatie surtout au cours de ces dernières années).
J’ai dirigé une UMR CNRS pendant 14 ans : 10 ans Chrono-écologie et 4 ans Chrono-environnement.
Mise en place (2005-2006) et direction (2008-2011) de l’UMR-CNRS 6249 Chrono-environnement.
Au cours de l’année 2005, je suis chargé par la Présidente de l’Université de Franche-Comté de la mise en place d’une équipe élargie sur le thème de l’Environnement regroupant quatre équipes : Chrono-écologie (UMR CNRS) ; Géosciences ; Biologie Environnementale (Usc INRA) et (en partie) Santé Environnement Rural, Physiopathologie et Epidémiologie ; au cours du premier contrat quadriennal, la nouvelle UMR intégrera une équipe de chimistes et de physiciens sous contrat CEA.
Le projet de recherche commun s’inscrit alors dans la caractérisation des états, des fonctionnements et des dynamiques des biogéosystèmes, depuis des états anciens non-anthropisés jusqu’aux processus actuels, dans le but de produire des modèles prédictifs. Cette UMR est sous la double tutelle du CNRS (INEE) et de l’Université de Franche-Comté (aujourd’hui Bourgogne-Franche-Comté) ; elle est aussi sous contrat avec le Ministère de la Culture et l’INRAP pour les thématiques relevant de l’archéologie ; de l’INRA et du CEA pour la partie écologie actuelle, et également de l’Agglomération de Belfort-Montbéliard (PMA) et du CHU de Besançon. Elle entretient des relations fortes (recherche et enseignement) avec les universités suisses proches.
Aujourd’hui, ce laboratoire compte environ 260 personnels statutaires et accueille une cinquantaine de doctorants.

Vice-Président de l’Université de Franche-Comté, élu, chargé de la Recherche et de la Valorisation, de Mai 2012 à Août 2014.
Représentant du CNRS au Conseil d’Administration de l’Université de Franche-Comté de 2017 à 2019.
Membre de la section 20 (Ethnologie, Préhistoire, Anthropologie biologique) du Conseil National des Universités de 2008 à 2014 (nommé puis élu) ; élu à nouveau de 2015 à 2019.
Membre nommé (Ministre) de la Mission Régionale d’Autorité environnementale (MRAe) depuis 2016.
Expert auprès de l’ANR jusqu’en 2017 : membre du Comité de Pilotage Scientifique (CPS) du Défi "Gestion sobre des ressources et adaptation au changement climatique". Responsable de la rédaction de la partie Paléoenvironnement de l’appel d’offre.
Expertises de laboratoires et de structures fédératives pour l’AERES puis l’HCERES.
Président du GEEC (Groupe d’Experts en Environnement et Climat) auprès de la Mairie de Besançon.
Président du Conseil scientifique et prospectif (CSP) du Parc naturel régional du Haut Jura.
Membre du Conseil scientifique de la Maison des Sciences de l’Homme de Toulouse.
Expert auprès du FNRS de Belgique (Préhistoire, Paléoenvironnement).
Membre de la section Pré- et Protohistoire du Comité des travaux historiques et scientifiques.
Membre et président de nombreux comités de sélection universitaires (Professeurs et Maîtres de conférences, sections CNU 35, 36 ; 18 ; 20 ; 21 ; 22 ; 23 ; 66, 67, 68) ; spécialités : Botanique, Pédologie, Ecologie, Archéologie, Préhistoire, Géographie.
Membre (2011 et 2013), puis président (2014, 2016, 2018) du domaine SHS, pour les concours IR CNRS Hors Classe. Présidences de jury ITA et BIATSS (AI, IE, IR) au CNRS et à l’Université.

Enseignement :
Depuis le début de ma carrière j’ai régulièrement enseigné, entre 20 et 40 heures tous les ans (Biochronologie, Palynologie, Evolution de l’Homme, Climatologie, Dernier maximum glaciaire).
Au début des années 1990, j’ai participé à l’élaboration de la maquette du DEA Environnement et Archéologique (Paris 1, Paris 10, Muséum, Besançon, Montpellier…). À l’Université de Franche-Comté, j’ai largement ouvert les enseignements de l’archéologie aux disciplines du paléoenvironnement, en licence puis dans le Master Archéologie, Cultures, Territoires et Environnement ; je suis à l’origine de la co-habilitation avec l’Université de Bourgogne et j’ai mis en place l’ouverture de ce Master aux universités suisses de Neuchâtel et Fribourg. Au début des années 2000, j’ai co-dirigé la mise en place du Master Environnement et santé à l’Université de Franche-Comté. En 2018, j’ai participé à l’élaboration du Master Forêts et Mobilisation des Bois (Université d’Orléans et Franche-Comté, ONF, IGN, IRSTEA,...).

Publications
Publications et co-publications d’environ 300 titres dont environ 100 articles dans des revues référencées de paléoécologie, d’écologie et de géologie, 40 articles dans des revues référencées de préhistoire, d’archéologie et d’histoire + 10 directions et codirections d’ouvrages et environ 150 chapitres d’ouvrages.

Bibliographie complète
Doctorants et devenir