CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Recherche > Thèmes, Actions et Projets > Multi-Thèmes

Contamination des écosystèmes : impacts, mécanismes et remèdes

Action phare Cette action se décompose en deux sous-actions et se rattache au pôle de compétences « Santé des écosystèmes ».

1. Pollution des sols : impacts, mécanismes et phyto-management
En tant que producteurs primaires, les végétaux ont un rôle clé dans le transfert des polluants présents dans les sols au sein des réseaux trophiques. De plus, il est désormais reconnu que les microorganismes associés aux racines des plantes, qu’ils soient symbiotiques ou non, jouent un rôle crucial dans la régulation de ces transferts de polluants du sol vers les plantes. Les résultats obtenus au cours de précédents programmes de recherches (ANR PHYTOPOP et BIOFILTREE) ont démontré l’importance de ces associations dans un objectif de réhabilitation de sites pollués. Les recherches proposées dans cette action auront donc pour objectif de mieux comprendre les mécanismes de fonctionnement des associations plantes-microorganismes dans des contextes de sols pollués afin d’améliorer les connaissances théoriques et méthodologiques permettant d’optimiser les procédés de réhabilitation des sols pollués. Cette action met en jeu de nombreux partenariats avec les industriels et les collectivités locales et devrait déboucher sur une meilleure maîtrise des phytotechnologies basées sur l’utilisation d’espèces ligneuses et de consortiums microbiens.

2. Contaminations multiples et traitement des systèmes aquatiques
La recherche proposée s’inscrit dans les thématiques de l’évaluation des dangers et des risques environnementaux et sanitaires liés aux contaminations chimiques multiples des milieux aquatiques, et du traitement efficace, tant d’un point de vue économique que chimique, des rejets industriels. Les trois volets de cette
action sont de :

  • contribuer à élucider les causes des altérations des communautés vivantes de nombreux cours d’eau karstiques français, mais aussi d’une grande partie de l’Europe, en documentant l’impact des co-expositions à différents contaminants sur la structure du benthos et sur les caractéristiques biologiques des cours d’eau.
    L’un des caractères originaux de l’action entreprise réside dans l’étude des contaminations de matrices peu étudiées jusqu’ici, à savoir les matières en suspension et les sédiments.
  • développer en premier lieu des méthodes analytiques permettant de détecter des familles de molécules (HAP, PCB, fongicides) à l’état de traces dans des mélanges polycontaminés, sur différentes matrices environnementales (eau/huile, sol/sédiments, tissus biologiques...) puis d’autre part de proposer des solutions
    non conventionnelles de traitement des eaux, par l’utilisation de substances naturelles (amidon de pois, cyclodextrines...) capables de piéger simultanément minéraux et organiques présents dans des mélanges complexes.
  • mesurer l’impact des changements sociétaux en matières d’utilisation de polluants émergents (phytosanitaires / pharmaceutiques) sur l’environnement et la biodiversité aquatique superficielle et souterraine, en intégrant l’évolution actuelle des pratiques visant notamment à une agriculture moins polluante.

publié le , mis à jour le