Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté



Rechercher


Accueil > Relations internationales > Collaborations internationales > Afrique

Eco-épidémiologie du Choléra autour des grands lacs africains

publié le

Les travaux de thèse de Didier Bompangue, ont montré le rôle des grands lacs du rift africain dans les épidémies de choléra en République démocratique du Congo et l’importance d’une épidémiosurveillance active et spatialisée dans la compréhension des épidémies. Ils servent actuellement de base à la création de l’Unité de recherche et formation "Ecologie et contrôle des maladies infectieuses" à l’Université de Kinshasa.

L’unité de recherche Chrono-environnement (Didier Bompangue, qui est aussi enseignant-chercheur à l’université de Kinshasa, et Patrick Giraudoux), en partenariat avec l’unité de recherche MD3 de l’Université de la Méditerranée (Renaud Piarroux) apporte maintenant un appui au programme CHOLTIC. Celui ci se déroule de 2011 à 2014 et est financé par le service de Politique scientifique fédérale belge (BELSPO). L’objectif est de soutenir la mise en place d’un observatoire pluridisciplinaire choléra/environnement au bord du lac Tanganyika, permettant de détailler les conditions environnementales favorisant les flambées épidémiques. Il s’agit d’une étude interdisciplinaire groupant limnologues, géographes, microbiologistes, modélisateurs et éco-épidémiologistes.

En Belgique, le projet est porté par Pierre-Denis Plisnier, du Musée Royal de l’Afrique Centrale, et regroupe des laboratoires de recherche de l’Université de Liège (Yves Cornet et coll.), de l’Université catholique de Louvain (Eric Deleersnidjer et coll.), du Jardin botanique national de Belgique (Christine Cocquyt et coll.), et de l’Instituut voor Tropische geneeskunde (Dr Jan Jacobs et coll.)

Contacts Chrono-environnement :
Didier Bompangue
Patrick Giraudoux

Réunion de démarrage du programme, le 4 mars 2011, au Musée royal de l'Afrique centrale à Tervuren, Belgique.
Réunion de démarrage du programme, le 4 mars 2011, au Musée royal de l’Afrique centrale à Tervuren, Belgique.