UMR 6249


Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Colloques et séminaires > Colloques et séminaires organisés par le labo > 2015 > Colloque du GMPCA, 27-30 avril 2015, Besançon

Colloque du GMPCA, 27-30 avril 2015, Besançon

3 mai 2015

Toutes les versions de cet article : English , français

Belle édition 2015 ! Dans 2 ans, les archéologues se retrouveront à l’autre bout de la France pour leur prochain colloque du GMPCA - Rennes 2017


La 20e édition du colloque du GMPCA aura lieu à Besançon (Doubs, France), du 27 au 30 Avril 2015.

Le colloque est organisé par l’UMR Chrono-Environnement du CNRS-Université de Franche-Comté (UFC), conjointement avec le Laboratoire Métallurgies et Cultures de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM). L’association de ces deux unités de recherche, la première spécialisée dans la caractérisation des paléo-environnements, des agrosystèmes et des populations, la seconde, spécialisée dans l’étude des archéomatériaux, l’histoire et l’évolution des procédés techniques, fera du 20e colloque du GMPCA un espace de rencontre scientifique diversifié, et proposera des sessions pluridisciplinaires répondant aux exigences que nécessite une thématique aussi vaste que l’archéométrie.

Crédit photo : Ville de Besançon

Informations scientifiques

(Accès direct aux Informations pratiques : inscription, hôtels, plan...)

Comités scientifique et d’organisation :

A télécharger ici

Session : Outils et méthodes pour la chronologie

Responsables : Anne-Véronique Walter-Simonnet, Philippe Lanos, Emmanuelle Delqué-Kolic
Mots-clés : Modèles chrono-stratigraphiques, radioéléments, téphrochronologie, biostratigraphie, dendrochronologie, luminescence
Résumé : Cette session concerne l’ensemble des méthodes de datation utilisées dans le cadre des études liées à l’archéologie et au paléoenvironnement du Quaternaire. L’accent sera mis sur des applications combinant plusieurs méthodes de datation, relatives et/ou absolues, mais aussi sur des développements méthodologiques dont les outils mathématiques de modélisation.

Session : Caractérisation et exploitation des archéomatériaux : circulation des produits et des savoir-faire associés

Responsables : Marion Berranger, Yona Waksman, François-Xavier Le Bourdonnec, Ludovic Bellot-Gurlet, Ina Reiche, Jacques Thiriot
Mots-clés : Pierre, pigments, verre, métal, céramique, biomatériaux, matières premières, circulation, échanges, savoir-faire, expérimentations, système technique
Résumé : Les communications interdisciplinaires seront axées sur la caractérisation des archéomatériaux sous tous leurs aspects, dans l’objectif d’étudier les réseaux d’échanges et leurs dynamiques. Qu’est-ce qui circule : les matériaux sous forme de matière première, d’objet finis, de produits recyclés, les hommes, les techniques… ? Ces études passent notamment par une restitution des savoir-faire et de leurs modalités de transmission. Les apports des approches expérimentales à la compréhension des filiations chimiques, comme à la restitution des gestuelles techniques, seront à privilégier. Il s’agit également d’aborder les moteurs sous-jacents des échanges et de l’organisation des productions, sous un angle sociétal, afin de définir le rôle des élites, du politique, la place et le statut des artisans etc.

Session : Analyses biologiques, chimiques et physiques en anthropologie

Responsables : Matthieu Le Bailly, David Gandia, Estelle Herrscher
Mots-clés : Anthropologie, isotopes, biomolécules, paléogénétique, imagerie médicale, paléopathologie
Résumé : Depuis plusieurs années, grâce aux évolutions techniques issues de la recherche biomédicale, les analyses biologiques, chimiques et physiques contribuent à développer les connaissances relatives aux populations anciennes. Alimentation, pratiques culturelles, maladies ou encore phylogénie sont des thèmes de recherches de plus en plus accessibles et précis, qui complètent les études ostéologiques fondamentales, tant dans les approches individuelles que populationnelles. Cette session consacrée à l’homme est une occasion de faire le point sur les problématiques de recherches en cours, les avancées et les nouveautés techniques et thématiques.

Session : Paléo-environnements et interactions homme-milieu

Responsables : Olivier Girardclos, Damien Rius, Nick Marriner, Isabelle Jouffroy-Bapicot, Émilie Gauthier, Joséphine Lesur
Mots-clés : Caractérisation des paléo-environnements, dynamique d’évolution des environnements, dynamique forestière, agro-pastoralisme, archéobotanique, archéozoologie
Résumé : Cette session a pour objectif de faire le point sur les approches paléoenvironnementales, diachroniques ou non, traitant de l’évolution des systèmes agro-sylvo-pastoraux du Néolithique à nos jours. Les communications pourront couvrir un large spectre d’approches, dans les objets d’étude (sites archéologiques, archives sédimentaires, sols) comme dans les méthodes employées (archéobotanique, archéozoologie, palynologie, anthracologie, dendrochronologie, etc). L’accent sera mis sur les travaux interdisciplinaires qui, en croisant les approches et les échelles d’analyses spatio-temporelles, permettent de mieux caractériser certaines périodes clés dans la dynamique de ces systèmes agro-sylvo-pastoraux (par exemple et de manière non exhaustive : néolithisation, romanisation, révolution industrielle…).

Session : Approches intégrées en archéologie prospective (niveau site/micro-région, région)

Responsables : Gilles Bossuet, Clément Laplaige, Matthieu Thivet
Mots-clés : Approche intégrée, pluridisciplinaire, télédétection, géophysique appliquée
Résumé : Depuis plusieurs années, des acquis majeurs dans le domaine de l’archéologie sont issus d’opérations mettant en œuvre des approches intégrées. Ces méthodes d’analyse pluridisciplinaire sont à même de pallier, à différentes échelles de temps et d’espace, les déficits de connaissances enregistrés d’une région à l’autre, voire au sein d’une même région (restitution de la trame de l’occupation, de la dynamique de peuplement, du contexte environnemental…). Cette session s’attachera à rendre compte de la richesse et de la diversité des informations fournies dans le cadre de ces approches globales par la mise en œuvre combinée de différents types d’investigations, et notamment par les méthodes de prospection (télédétection, prospection géophysique, prospection systématique…).

Session : Analyse et modélisation spatiale des systèmes de peuplement humain

Responsables : Stéphane Alix, Laure Nuninger
Mots-clés : système de peuplement, SIG, analyse spatiale, modélisation multi-agents, réseaux, intensité et stabilité du peuplement
Résumé : Depuis les travaux initiés dans le cadre de programmes de recherche fédérateurs tels qu’Archaeomedes dans les années 1990 et Archaedyn à la fin des années 2000, de nombreuses pistes de recherche et d’analyse spatiale ont été ouvertes sur les modalités de peuplement et en particulier sur les changements de systèmes observés. Que l’on s’intéresse à l’identification ou au processus du changement lui-même, les méthodes d’analyse et de modélisation mises en œuvre doivent être explicitées pour que les situations micro-régionales puissent être comparées afin d’en extraire les grandes tendances et les spécificités. Cette session consacrée aux changements ou transitions dans les systèmes de peuplement est une occasion de faire le point sur les problématiques de recherches en cours au sein de différents groupes de recherche ainsi que sur les avancées à la fois conceptuelles, méthodologiques et techniques (statistique, SIG, simulation…).


Informations pratiques

PROGRAMME DÉTAILLÉ Cliquez ici

PROGRAMME DES POSTERS Cliquez ici

Excursion : le 28 avril après-midi , "De Vesontio à Besançon, à la découverte de la ville, de son histoire et de son patrimoine ". Voir la fiche détaillée

Lieu du colloque :
UFR Sciences et Techniques, campus de la Bouloie, bâtiment propédeutique, 16 route de Gray, 25000 Besançon, France

Contact : archeometrie2015 chez univ-fcomte.fr

Quelques informations utiles pour arriver sur le lieu du colloque.
Si vous arrivez en train, préférez l’arrêt à la Gare Besançon Viotte plutôt qu’à la gare TGV Franche-Comté, vous serez directement au centre ville. Si vous n’avez pas le choix, des navettes sont disponibles régulièrement entre les 2 gares (voir lien ci-dessous).
Une fois à la gare de Besançon-Viotte, la ligne de bus N°3 (direction Temis) est directe pour vous rendre au campus sciences (La Bouloie). Descendez à la station « CROUS Université » (pour plus de détails, voir le plan des lignes en lien ci-dessous).
Une fois à cette station de bus, il faudra marcher jusqu’au bâtiment propédeutique (5 mn à pied) (voir le plan du campus en lien ci-dessous).

Inscription et paiement
Cliquez ici.
Paiement par Bon de commande : Informations

Liste des hôtels à Besançon
Cliquez ici.

Plan des transports urbain de Besançon
Cliquez ici.

Navettes entre les gares SNCF
Cliquez ici.

Plan du campus science
Cliquez ici.