Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté



Rechercher


Accueil > Colloques et séminaires > Colloques et séminaires organisés par le labo > 2016

Prochain séminaire de l’UMR : 8 avril 2016

publié le , mis à jour le

Aurélien Eglinger a soutenu sa thèse en géosciences en 2013 à l’Université de Lorraine. Il présentera son travail de recherche intitulé "Déformations et minéralisations à U-(Cu) et : l’exemple de la ceinture orogénique du Damara-Lufilien (Namibie, Zambie)" lors d’un séminaire, le 8 avril 2016, de13h30 à 14h30 dans la salle -107M.

Résumé
La ceinture orogénique Pan-Africaine du Lufilien en Zambie s’est formée lors de la formation du super-continent Gondwana vers 530 Ma. Les travaux présentés ici s’appuient sur une approche multi-méthodes combinant géologie structurale, pétro-géochimie, géochronologie et inclusions fluides dans le but de caractériser les minéralisations uranifères dans leur contexte orogénique. Les séries silicoclastiques/évaporitiques de la ceinture du Lufilien, encaissant les minéralisations uranifères, se sont déposées en contexte de rift (bassin du Roan) lors de l’amincissement lithosphérique et de la dislocation du supercontinent Rodinia au Néoprotérozoïque inférieur.
Deux évènements minéralisateurs uranifères sont clairement distincts au Pan-Africain. Les datations U-Pb et les signatures géochimiques REY (REE et Y) sur les cristaux d’uraninite caractérisent un premier évènement (seulement préservé dans la zone externe peu métamorphisée) daté à 650 Ma.
Ces minéralisations sont associées à la circulation de fluides de bassin expulsés des évaporites du Roan, circulant à l’interface socle/couverture, dans un contexte de rift continental (Bassin du Roan). Un second évènement minéralisateur, daté entre 550 et 520 Ma, est contemporain de conditions métamorphiques depuis le pic MT-HP (P ≥ 9-11 kbar ; T ≥ 640-660 °C) jusqu’à des conditions rétrogrades de MT-MP (P = 6-8 kbar ; T = 600-640 °C).
Cet évènement est associé à la circulation de fluides métamorphiques hyper-salés à CaCl2-NaCl-H2O issus de la dissolution des évaporites, en contexte de subduction/accrétion continentale. Dans la zone interne de la ceinture orogénique du Lufilien, ces minéralisations sont principalement localisées dans une zone de détachement qui permet l’exhumation syn-orogénique de ces unités de MT-HP. D’après des études pétrographiques, d’inclusions fluides et géochronologiques, il a été également proposé que ces minéralisations soient synchrones de minéralisations cuprifères formant un système minéralisé U-Cu.