Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté



Rechercher


Accueil > A la Une

Séminaire Philippe Le Costumer

Lundi 29 mai à 13H30 en salle -107M.

publié le

Philippe Le Costumer de l’Université de Bordeaux fera un séminaire le 29 mai à 13H30 en salle -107M.

Le titre de sa présentation sera : Les Nanoparticules, nanomatériaux dans l’environnement : lubie scientifique ou réalité ?

Les Nanoparticules, nanomatériaux dans l’environnement : lubie scientifique ou réalité
Résumé : Depuis environ 30 ans la production croissante de NanoParticules (NPs) et NanoMatériaux (NMs) est une réalité du fait de leurs usages quotidiens et disséminations dans l’environnement (air, eau & sols). Les données sur leur devenir dans la géosphère restent partielles, occultées voir absentes. Néanmoins, les écotoxicologues ont très largement démontré leurs impacts éco-toxicologiques et sur la santé humaine. Les récents épisodes d’alerte à la pollution de l’air en sont une preuve flagrante. Les normes européennes sur les rejets par nos moteurs ont pour objectif d’abaisser de façon notable ces émissions. Qu’en est il dans nos cours d’eau, dans les sols ?

Après un bref rappel de leur genèse, histoire et usages, quelques exemples de NPS (Fe-Mn, TiO2, Métaux Traces, Ce2O) dans différents contextes hydrogéologiques et hydrochimiques (la Loire, l’Adour, la Gironde, la Pasik river) serviront à illustrer le rôle de quelques paramètres (Matière Organique Naturelle, la DCO, etc.) sur le fractionnement de ces entités qui se distribuent aussi bien dans la phase dissoute, colloïdale que particulaire. Si le concept de spéciation chimique est largement reconnu par la communauté des géochimiste celui de spéciation physique reste peu connu. Cependant nous démontrerons comment il peut être utile dans nos approches pour mieux cerner le devenir de ces objets.

Du point de vue impact biologique, l’exemple de nanoparticules de PbO inhalé permet de confirmer qu’aucune barrière biologique ne bloque leur diffusion dans les tissus cellulaires. Pour conclure, la plateforme analytique idéale sera présentée afin d’ouvrir la porte aux échanges, discussions et collaborations.