Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté



Rechercher


Accueil > Actualités

Échinococcose alvéolaire : le parasite est dans le pré.

publié le

L’échinococcose, ou maladie des renards, est bien connue dans le massif du Jura, mais on la trouve dans toutes les régions froides du globe. Ce ver parasite est véhiculé par les renards, on l’attrape en ingérant involontairement ses oeufs minuscules présents sur les baies des bois ou les champignons ou le pelage de nos animaux domestiques contaminés.

Le plus souvent, si l’humain devient accidentellement l’hôte de cet organisme, son système immunitaire s’en débarrasse sans autres ennuis. Mais parfois, le parasite est plus malin et l’humain peut développer une maladie potentiellement grave : l’échinococcose alvéolaire. Une maladie qui touche particulièrement les personnes dont un traitement médical diminue artificiellement les défenses immunitaires.

De nombreuses idées fausses circulent sur cette parasitose, alors ne manquez pas l’enquête du magazine santé 36.9°, l’émission de la Radio Télévision Suisse.

Deux chercheurs de Chrono-environnement interviennent dans cette émission :

  • Jenny Knapp, Chrono-environnement, Ingénieur de Recherche clinique, a développé une méthode originale pour connaitre les zones où se cache le parasite
  • Laurence Millon, Professeur à Chrono-environnement, Epidémiologue, dirige le Centre National de Références sur l’échinococcose alvéolaire,