UMR 6249


Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté




Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > UMR 6249 Chrono-environnement > Stratégie scientifique > Transversalité

Transversalité

La mise en synergie des compétences et des innovations acquises dans chaque thème et leur investissement transversal conduit à identifier des objets communs d’étude amenés à constituer le fondement identitaire de Chrono-environnement.

Le temps

Les processus géologiques, biologiques et sociétaux s’inscrivent dans des échelles de temps et d’espace extrêmement variées. Tous ne peuvent être abordés avec la même résolution et les mêmes méthodes. La non-linéarité des évolutions pose également des problèmes spécifiques. L’étude temporalisée des processus de transfert de matière, d’énergie, de diffusion des populations, de techniques et des connaissances, de leurs ruptures et de leurs accélérations, est un élément essentiel de compréhension des systèmes naturels (...)

Lire la suite

L’eau

L’eau en tant que ressource et génératrice de flux, est un objet d’étude clé pour comprendre le développement des organismes vivants et des territoires au sein d’un contexte minéral en constante mutation. Vitale, elle constitue également un facteur de risque pour les populations, à différentes échelles de temps et d’espace, selon des intensités et des cycles variables. Ces risques sont de plusieurs natures, soit « physiques » (désertification, épuisement de la ressource, inondations), soit « chimiques et (...)

Lire la suite

Des fronts pionniers agricoles aux terroirs d’aujourd’hui

Nous souhaitons surtout nous intéresser d’abord aux conséquences de la mise en place des sociétés agricoles anciennes sur l’environnement physique et biologique. Une attention particulière sera portée sur les phases de conquête, d’équilibre et de rupture des fronts pionniers agricoles. Quelques zones ateliers précises seront explorées. On étudiera notamment les premières implantations agricoles du Néolithique en Europe au cours du VIe millénaire avant J.-C., ainsi que la colonisation puis le collapse mayas (...)

Lire la suite

Santé, contaminations environnementales et paysages

Le paysage est défini ici comme la structuration spatiale sur une étendue donnée d’un ensemblec d’écosystèmes, et cette structuration régule de façon essentielle les divers processus biologiques et géologiques qui s’y déroulent, notamment ceux qui président aux transferts de substances toxiques et à la transmission d’organismes pathogènes. Le paysage est le résultat d’un contexte géologique et biologique qui a été transformé puis adapté aux besoins des sociétés humaines. En ce sens, il est essentiellement (...)

Lire la suite