Partenaires

CNRS
UFC
INRAP INRA
Culture CEA
Europe L'Europe s'engage en Franche-Comté



Rechercher


Accueil > Relations internationales > Collaborations internationales > Chine

Chine

Li Li, professeure associée en écologie à l’Université des Finances et de l’Economie du Yunnan (Chine) actuellement au laboratoire Chrono-environnement. 30 septembre 2013

style='float:left;'>
Le Dr. Li Li a effectué un séjour de travail dans notre UMR du 27 septembre au 24 octobre 2013.
Ses recherches s’étendent vers l’application de la théorie des graphes et/ou la génétique des populations à l’écologie du paysage, pour le Rhinopithèque brun, mais aussi pour d’autres modèles tels que l’éléphant sauvage d’Asie et les gibbons.

Lire la suite

Ouverture d’un département "Gestion de la faune sauvage et santé des écosystèmes" au sein de l’école de gestion urbaine et des ressources naturelles de l’université des finances et de l’économie du Yunnan - Chine. 10 mars 2012

style='float:left;'>

L’UMR apporte son concours à la création d’un département Gestion de la faune sauvage et santé des écosystèmes au sein de l’université des finances et de l’économie du Yunnan, Chine. A cet effet, Patrick Giraudoux a été nommé professeur distingué de l’université, et directeur français du département. Dotée d’un budget, sa mission contractuelle, à partir du 1er mars 2012, est d’accompagner son développement en supervisant les recherches qui y sont conduites par le personnel titulaire (plan de recrutement prévu) et les étudiants en master, et de contribuer à leur internationalisation.

Lire la suite

SICHUAN - CHINE : Eco-épidémiologie des ténioses et de la cysticercose dans l’ouest de la Chine. 13 mars 2012

style='float:left;'>
Le département de parasitologie du collège médical d’Asahikawa, Hokkaïdo (Pr Ito et collègues) et l’institut de recherche sur les primates de l’université de Kyoto (Dr. Okamoto) ont mis en place un programme de recherche (2009-2012) dont le but est d’améliorer les outils de détection et de comprendre l’éco-épidémiologie des téniases et de la cysticercose dans l’ouest du Sichuan, en collaboration avec le CDC (Center for disease control) du Sichuan, Chine (Dr Li TiaoYing et collègues). Ce programme bénéficie du soutien financier de la Japanese society for the promotion of sciences.

Lire la suite

Does environmental change drive the spatiotemporal transmission dynamics of Echinococcus spp. in Ningxia, China ? 21 août 2012

style='float:left;'>

A large focus of human alveolar echinoccocosis has been discovered in the 90s in Xiji county and close surroundings, in the south of the Ningxia Hui Autonomous Region of China. Our researches carried out in the early 2000 pieced together indications that this hotspot of more than 3300 km2 was the consequence of a landscape change in the 80s. Massive deforestation may have created large habitats favourable to small mammal communities prone to reach large population densities, subsequently sustaining intensive transmission of Echinococcus multilocularis, the causative parasite agent of human alveolar echinococcosis.

Lire la suite

Symposium international sur le contrôle des zoonoses, Shanghai. 3 novembre 2012

style='float:left;'>
Patrick Giraudoux et Francis Raoul ont été invités par le Pr Akira Ito, de l’Université Médicale d’Asahikawa, Japon (UMA), à participer au symposium international sur le contrôle des cestodoses de Shanghai, co-organisé les 29 et 30 octobre 2012 avec le Centre National chinois pour le Contrôle des Maladies (CDC).

Lire la suite

Juillet 2013, Yunnan : à la recherche du Rhinopithèque de Biet. 12 août 2013

style='float:left;'>
Cent vingt-neuf ans après sa découverte, une expédition franco-chinoise est partie à la recherche des populations de Rhinopithèque de Biet, une espèce de primate menacée d’extinction. C’est en effet en 1897 que cette espèce a été dédiée par Alphonse Milne-Edwards à Mgr Félix Biet, missionnaire au Tibet qui avait envoyé 7 spécimens au Museum d’Histoire Naturelle de Paris, d’où l’origine du nom latin Rhinopithecus bieti.

Lire la suite

Mission exploratoire à Puer, Chine, sur les conflits entre humains et éléphants sauvages. 16 avril 2014

style='float:left;'>
Les populations d’éléphants sauvage d’Asie, autrefois répandues des côtes iraniennes jusqu’au Yang-Tse-Kiang, se sont considérablement réduites au cours des millénaires, avec une accélération dans les 100 dernières années qui ont vu leur effectif diminuer de moitié. Éteintes dans la plupart de leur ancienne aire de distribution, elles ne subsistent plus maintenant que dans des aires limitées et discontinues. En Chine, la population se limite à 250-300 individus dans la province du Yunnan, la plupart dans la réserve de Xishuangbanna.

Lire la suite

Des primatologues chinois en visite à Besançon : de nouvelles collaborations en perspective. 25 juin 2014

style='float:left;'>
Un siècle après la description de l’espèce Rhinopithecus bieti par Milne-Edwards, un scientifique français, des primatologues de l’Université des Finances et de l’Economie du Yunnan (Yufe) sont venus examiner les 7 spécimens holotypes de cette espèce conservés au muséum d’Histoire naturelle de Paris.

Lire la suite

La Chine, les éléphants, le Dr Li Li et Chrono-environnement... 8 juillet 2015

style='float:left;'>
Suite au prix reçu de l’ambassade de France en Chine, le Dr Li Li a passé une semaine, du 29 juin au 3 juillet, au laboratoire Chrono-environnement. Une semaine intense, de réunions de travail en rencontres officielles, pour mettre en place un projet de convention entre l’Université des Finances et de l’Économie du Yunnan et l’Université de Franche-Comté, discuter du programme de recherche sur les éléphants sauvages d’Asie - une espèce dont la protection vient d’être déclarée priorité nationale (avec le panda, le tigre, le léopard des neiges et la grue asiatique) - et l’ambition de créer un rassemblement de chercheurs multidisciplinaires, de Chine et d’ailleurs, sur l’écologie des éléphants d’Asie et le rhinopithèque de Biet.
L’éléphant sauvage d’Asie, une espèce protégée
Les populations d’éléphants sauvages d’Asie, autrefois présentent de l’Est de la Turquie au Yang-Tsé Kiang, ont été considérablement réduites au cours des millénaires, avec une accélération au cours du XXe siècle.

Lire la suite