CNRS UFC
Connexion Agenda

Valorisation > Articles à l’honneur

Pollution par les éléments traces métalliques : quels impacts ?

Des chercheurs en écologie et écotoxicologie du laboratoire Chrono-environnement signent un article dans Environmental Science and Pollution Research.

La pollution par les éléments traces métalliques (ETM) affecte la diversité et/ou la composition des communautés végétales et animales. Alors que les études écotoxicologiques ont estimé l’impact de la contamination par les ETM sur les communautés végétales et animales séparément, les études écologiques ont largement démontré que la végétation est un facteur important façonnant les communautés d’invertébrés.
Toutefois, vu le rôle fonctionnel de la végétation à la fois considérée comme habitat et/ou nourriture des invertébrés, il est supposé que les changements dans les communautés d’invertébrés soumis à la contamination par les ETM s’expliqueraient premièrement, par l’impact direct des ETM sur les organismes invertébrés et deuxièmement, par les effets indirects dus aux changements dans les communautés végétales. Dans cette étude réalisée sur l’ancien site industriel de Metaleurop Nord, les chercheurs ont comparé l’influence de la végétation et les effets directs des ETM dans les sols sur les communautés d’invertébrés. Leurs résultats ont montré que la diversité végétale expliquait une partie plus importante des changements dans la diversité et la composition des invertébrés que les effets directs de la contamination des sols par les ETM. Ils en concluent donc que la végétation façonne les communautés d’invertébrés de manière plus importante que les effets directs des ETM sur les invertébrés. La végétation devrait être prise en compte lors de l’étude des impacts de la contamination environnementale sur les communautés animales.

Ozaki S., Fritsch C., Mora F., Cornier T., Scheifler R., Raoul F. (2021) "Vegetation shapes aboveground invertebrate communities more than soil properties and pollution : a preliminary investigation on a metal-contaminated site." Environmental Science and Pollution Research

publié le