CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Valorisation > Conférences et Soutenances

Séminaire FORES Benjamin

jeudi 03/05/2018 à 11h45, Salle -107M

Depuis plus de 10 ans, la géophysique est un outil privilégié à Montpellier pour étudier les aquifères karstiques, complexes et hétérogènes. Depuis la construction de l’observatoire du Larzac en 2011, un gravimètre supraconducteur mesure en continu et avec une grande précision les changements de la pesanteur, et donc de la masse d’eau souterraine. En plus de permettre des bilans hydrologiques précis, on peut en obtenir de nombreuses informations utiles comme les types de transferts à l’œuvre ou le débit souterrain. En complément, une expérience de sismique passive a permis de surveiller les changements de vitesse pendant une année. Les vitesses sismiques étant impactées par la teneur en eau, on a ainsi pu suivre l’état de saturation du milieu. En tirant parti de la dispersion des ondes de surface, on obtient en plus une résolution en profondeur, ce qui comble une lacune de la gravimétrie. Les deux méthodes se révèlent complémentaires et montrent des résultats prometteurs pour la calibration de modèles hydrologiques.

publié le