CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Valorisation > Conférences et Soutenances

Soutenance de thèse de Loïc Yung

Loïc Yung a le plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse, intitulée : Fonctionnement et performances du système agroforestier peuplier-ortie pour le phytomanagement de sites contaminés par les ETM, en vue de l’obtention du titre de docteur en Sciences de la vie et de l’environnement de l’Université de Bourgogne Franche-Comté. Elle aura lieu le jeudi 23 janvier 2020 à 9h, dans l’Amphi STGI – Bâtiment B – 4 place Tharradin, à Montbéliard.

Invitation à télécharger ICI

Composition du jury
Anissa LOUNES-HADJSAHRAOUI (Professeure,ULCO-UCEIV) Rapporteur
Hervé JACTEL (DirecteurdeRecherche, INRA–BIOGECO) Rapporteur
Vera SLAVEYKOVA (Professeure, UNIGE-F.-AFOREL) Examinateur
Frédérique CADIERE (Responsable scientifique, ADEME) Examinateur
Michel CHALOT (Professeur, UBFC – LCE) Directeur de thèse
Geneviève CHIAPUSIO (MCF, USMB –CARRTEL) Co-encadrant
Coralie BERTHEAU (MCF, UBFC – LCE) Co-encadrant
Thierry GISSINGER (Responsable programme Environnement, FdF) Invité
David CAZAUX (Environmentale mediation manager, INOVYN) Invité

Résumé
Les contaminations entrainent des dégradations générant des dysfonctionnements des sols et des atteintes à leurs fonctions écologiques. Le phytomanagement, qui utilise des espèces végétales pour extraire, contenir ou dégrader des polluants, apparaît comme une solution adaptée pour produire de la biomasse végétale tout en favorisant la réhabilitation de ces sols délaissés. Les approches récentes s’accordent sur l’importance des associations végétales dans l’optimisation de ces dispositifs. Ce projet de thèse s’articule autour d’un dispositif agroforestier novateur, associant la grande ortie (Urtica dioica L.) à une plante modèle dans le domaine, le peuplier. L’ortie semble offrir de nouvelles perspectives en raison de la qualité de sa fibre végétale et de son aptitude à se développer spontanément sur des sites contaminés. Toutefois, son fonctionnement et ses performances au sein de cet agrosystème au contact de polluants nécessitent d’être appréhendés.
A partir de deux sites ateliers contaminés par des éléments trace métalliques (ETM) et différentes approches disciplinaires, ces travaux ont permis i) de mieux comprendre le fonctionnement de ce dispositif peuplier-ortie à l’interface rhizosphérique et sa réponse aux ETM via des approches de barcoding environnemental et de métabolomique ciblée ii) d’appréhender le rôle des plantes modèles dans la restauration écologique de ces sites au travers d’études phytosociologique et entomologique et évaluer l’implication des communautés associées dans les flux d’ETM par une approche écotoxicologique, et finalement iii) de caractériser et optimiser le potentiel économique de ce dispositif selon une approche agroécologique.
Enfin, cette thèse ambitionne d’être un travail de référence pour les futurs projets de phytomanagement basés sur des associations arbres – orties.

publié le