CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Valorisation > Expertise

Bisphénol A, un risque potentiel pour les femmes enceintes.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui a publié le 9 avril son évaluation des risques liés au bisphénol A (BPA), confirme l’existence d’un risque potentiel pour l’enfant à naître des femmes enceintes exposées. Elle recommande donc de limiter au maximum l’exposition des futures mères à ce perturbateur endocrinien.

« Les effets identifiés portent sur une modification de la structure de la glande mammaire chez l’enfant à naître, qui pourrait favoriser un développement tumoral ultérieur », rapporte l’expertise.
L’Anses va plus loin dans sa mise en cause, en tenant compte des expositions réelles de la population au bisphénol A par l’alimentation, l’air respiré et par voie cutané.

Article complet sur le site de l’Anses.

Pierre-Marie Badot et Jacques Mudry, professeurs à l’Université de Franche-Comté, sont experts auprès de l’Anses.

publié le