CNRS UFC
Connexion Indicateurs de Recherche Agenda Annuaire

Valorisation > Expertises, partenariats et R&D

Programme NIRHOFEX 2013-2016 : compte-rendu d’expérience.

Le 3 mai 2016 a eu lieu à Besançon la restitution du bilan du programme de recherche NIRHOFEX. Une trentaine de personnes (industriels de la filière traitement de surface, organismes d’état, universitaires) étaient invitées à l’Agence de l’Eau pour la présentation des résultats.

L’idée développée dans le projet pluridisciplinaire NIRHOFEX consistait à accompagner plusieurs industriels francs-comtois de la filière traitement de surface dans une démarche collective pour trouver des solutions permettant la réduction et/ou l’élimination des substances chimiques, en particulier le nickel, le chloroforme, les cyanures, les alkylphénols (APs) ou encore les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAPs).
Le projet a débuté par la réalisation d’un diagnostic complet sur la présence des substances dans les différents rejets et sur le fonctionnement des stations des partenaires industriels. Cela a permis en premier lieu, d’identifier les substances cibles, de déterminer leur origine (cas des HAPs et des APs) et de mettre en évidence les problématiques afin, en second lieu, de proposer aux industriels des pistes et des solutions d’amélioration.
Ce diagnostic a comporté une phase d’identification qualitative et quantitative des molécules rejetées qui a révélé une forte variabilité chimique. NIRHOFEX a également apporté des solutions pour la réduction de certaines substances comme le chloroforme.
Enfin, ce projet pluridisciplinaire a permis d’acquérir des données biologiques en utilisant des rejets et des solutions synthétiques contenant des mélanges de substances chimiques.
L’originalité du projet a concerné non seulement l’analyse chimique, mais également l’approche d’ingénierie chimique proposant des solutions innovantes peu étudiées jusqu’ici, en complément de celles étudiées classiquement (filtres bicouches, charbon, résines), le tout couplé à une approche écotoxicologique afin d’évaluer l’impact des rejets.
À travers NIRHOFEX a été démontré qu’une action concertée entre les différents acteurs de l’eau (universitaires, organismes d’état, industriels) peut permettre d’apporter des réponses quant à la diminution des flux de pollution par la mobilisation de plusieurs leviers d’action techniques, réglementaires et financiers.

Livret final NIRHOFEX à télécharger :

Livret final Nirhofex

Un partenariat gagnant-gagnant

Les chercheurs ont pu réaliser des tests grandeur nature sur des sites industriels, les industriels ont largement réduit leurs émissions de substances dans leurs rejets et ainsi devancé les futures réglementations. Devant des résultats aussi probants, de nouveaux projets pourraient se dessiner autour des substances HAP, PCB, fongicides triazolés et fluorures. L’idée serait de transférer le savoir-faire de Chrono-environnement dans d’autres filières industrielles (scieries, textile, papeteries…).

Contacts :

publié le , mis à jour le